Ce sujet a 6 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  Elie Weber, il y a 5 mois et 2 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #9992
     Kelly (PJTQ) 
    Admin

    L’étape de la recherche de logement en région, ou celle de la vente de votre bien à Paris ou en région parisienne approche ! Agences immobilières, chasseurs d’appartement, particulier à particulier, aides via l’emploi, réseaux sociaux et forums…de nombreux intermédiaires et solutions existent aujourd’hui pour vous aider à trouver le bien tant recherché. Les avez-vous testés ? Que pouvez-vous nous en dire ?
    Avez-vous des conseils ou des bons plans à nous partager pour effectuer une transition réussie vers son nouveau logement ?

  • #10003
     Myrtille 
    Participant

    Ne vendez pas trop vite. Les frais de mutation sont importants. À moins de trouver un bien pas cher à racheter, choisissez d’abord une location en province pour les mêmes raisons. Par contre, si vous dénichez une bonne affaire, ce peut être un placement pour plus tard que vous y restiez ou non.
    Il faut d’abord prendre la température, savoir si on s’y plait vraiment. Au moins les 4 saisons d’une année.
    Et sinon ? On peut retenter ailleurs !
    Louer son appartement se fait très bien de particulier à particulier. En meublé on peut le récupérer au bout d’un an en cas de besoin. Vide, le bail est de 3 ans… Et il est toujours possible de meubler simplement pour la location en emportant son propre mobilier si on y est attaché !…

  • #10016
     printemps77 
    Participant

    Je pense aussi que commencer par une location permet de prendre ses marques dans le nouvel environnement et de connaitre les quartiers… Cependant s’il y a des enfants c’est plus délicat à cause de l’école.
    La question que je me pose c’est comment les agents immobiliers se comportent face à des clients qui ne sont pas du coin ? C’est compliqué de visiter quand on est pas sur place.

    • #10025
       Deb-lej Uste 
      Participant

      Bonjour,
      Effectivement quand la ville d’arrivée vous est complètement inconnue…c’est compliqué. Je le sais je l’ai vécu ! A chaque fois, il faut trouver la bonne boulangerie, le médecin, le parc sympa, le bistrot cool et surtout l’appart.
      Les agents immobiliers n’ont pas très bonne réputation mais je ne ferai pas de généralités car il m’est arrivé de rencontrer des personnes sympathiques. Et puis j’en suis devenue un moi-même :)))

      Donc mon approche est simple : je dis la vérité.

      Les gens ont droit de choisir en connaissance de cause. Cette liberté ne m’est possible que parce que je ne gère pas de stock de biens : je suis totalement indépendante. Lorsque des personnes me contactent, je les écoute, je note leurs besoins, je leur explique comment fonctionne la ville. Puis j’effectue un pré-choix et je le leur soumets. En fonction de leurs réponses, j’affine et soit je visite pour eux (compte-rendu sur appartement + quartier + école etc..) soit on fixe un RDV et on visite ensemble pendant une journée.

      Et combien ça coûte tout ça ?
      Pour une recherche « location » : Eh bien rien de plus que le montant légal autorisé au final. Les frais d’agence sont réglementés. A Toulouse (zone tendue) vous ne pouvez aller au delà de 10 + 3 = 13 euros /m2
      donc ma rémunération, je me la négocie auprès de ceux qui ont le stock (agences / particuliers) en leur apportant des dossiers solides, pas de frais supplémentaires pour mes clients.
      Pour une recherche « achat » : je pratique aussi l’inter-agence. J’apporte le client, ils ont le bien. Donc nous partageons les frais entre agences (j’ai ma carte T). Pour les clients cela est totalement transparent. Pas de frais supplémentaires.
      Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-moi à contact@digi4u.fr ou consultez mon site : http://www.appart4u.eu

      NB : je peux aussi m’occuper de la vente de vos biens sur Paris 😉

  • #10017
     Myrtille 
    Participant

    Par expérience il faut bien 2 ans pour comprendre son nouvel environnement, les quartiers, les villes périphériques et leurs atouts respectifs. La façon dont on va à la mer, à la montagne… le WE selon les saisons… à quelle fréquence…
    Du moment qu’on déménage en fin d’année scolaire, les enfants ne sont pas trop perturbés. Si on achète alors, on ne s’eloigne Pas trop. A 5 ou 10 km, ils garderont leurs copains récents.
    Les agents groupent souvent les visites sur une journée pour les gens mutés. Mais on se limite alors à un fichier d’agence.
    On peut très bien le faire soi-même. Grouper les rdv en y incluant des contacts de particulier à particulier. (Bon coin, presse régionale…) De plus on évite les frais d’agence si ça marche avec un particulier.

  • #10026
     Azylis 
    Participant

    Nous avons déménagé à 700km de Paris.
    Nous avons fait le choix d’une location le temps d’arriver, prendre nos marques, trouver un 2e CDI, repérer les coins qui nous plaisent. Nous achèteront dans un 2e temps, quand tous les voyants seront au vert.

    Pour la recherche de l’appartement, nous avons tout groupé sur une journée, grâce à Ciléo (Toulouse) qui nous a aidé dans le cadre du dispositif de mutation.

  • #10029
     Elie Weber 
    Participant

    Nous avons décidé de vendre notre bien à Paris et d’acheter directement dans la ville où nous arrivons.POur plusieurs raisons:
    -même si on devait revenir à Paris on ne voudrait pas revivre dans ce bien.
    -le louer,oui…vu les galères que tout notre entourage rencontre avec des locataires,c’est du stress et de l’argent pour rien.Quand je vois dans quel état mes voisins locataires ont laissé l’appart (des voisins par ailleurs très sympa) je ne voudrais pas récupérer mon bien dans le même état (ce qui serait un pb pour le vendre alors qu’actuellement il est en excellent état)
    -nous avons vendu à un très bon prix en 3 jours
    -pour notre ville d’arrivée,nous nous sommes déjà très bien renseignés sur les quartiers par rapport à notre recherche,nous sommes venus plusieurs fois sur place.
    -nous ne voulions pas louer (sauf si nous n’avions pas trouver LE bien qui nous plaisait) car:il aurait certainement fallu changer à nouveau les enfants d’école ou restreindre de beaucoup le périmètre de recherche.
    -le fait d’être en location dans un bien qui ne serait pas exactement ce qui nous convient (pour ne pas payer trop de loyer on aurait prix plus petit que ce que nous avons acheté) se sentir bien chez soi et s’y investir fait partie de la réussite de l’intégration
    -ce bien pourra être revendu étant situé dans un quartier recherché.

    Nous avons confié notre recherche à des agences sur place (que nous avons rencontré lors de nos passages) et ils accueillent très bien les nouveaux arrivants,aucun souci!

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Contactez-nous

Une question ? Ecrivez-nous !

En cours d’envoi

©2018 - Paris, je te quitte

Mentions Légales - Charte du Forum
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account